Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Allier à Mayotte

Allier à Mayotte

Vie quotidienne d'expatriés à Mayotte pour la famille et les amis.

Articles avec #thailande et cambodge catégorie

Publié le par M Christine
Publié dans : #Thaîlande et Cambodge

 

Après Sukhothaï, nous continuons à remonter dans le nord et la prochaine étape sera Chang Maï.

Nous reprenons le bus pour 6 heures environ. Le bus est correct et à l'heure.

 

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
La pause pipi !!! C'est Mayotte en ce moment !La pause pipi !!! C'est Mayotte en ce moment !

La pause pipi !!! C'est Mayotte en ce moment !

Chiang Maï est la troisième ville de Thaïlande, elle compte 250 000 habitants mais plus d'un million dans la journée. Le trafic est donc assez dense mais tout de même rien à voir avec Bangkok. Chiang Maï est le noeud du tourisme nord-thaïlandais. Elle sert de camp de base pour l'organisation de treks dans la région .

 

 

La ville ne compte pas moins de 350 temples, il y en a à tous les coins de rue. Nous en avons visité un le Wat Phra Singh, l'un des plus important de la ville et proche de notre hôtel. Ce jour-là il pleuvait et il y avait un monde fou nous ne nous sommes donc pas attardés.

 

La façade du temple

La façade du temple

L'énorme boudha du VIII e siècle.

L'énorme boudha du VIII e siècle.

Les statues de moines en cire, on les croirait vivants !

Les statues de moines en cire, on les croirait vivants !

Les fidèles et leurs offrandes.
Les fidèles et leurs offrandes.

Les fidèles et leurs offrandes.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 

Aller à Chiang Maï c'est aussi l'occasion d'aller voir des éléphants. Nous avons donc fait comme tout le monde, sauf qu'après les voyages en train et en bus, un peu spartiates, nous avions besoin d'un peu de confort. Nous nous sommes donc lachés et avons loué un 4X4 avec chauffeur et guide. Bref, le grand luxe !!!

Nous avons choisi l'Elephant Training Center Chiang Dao à environ 50 km de Chiang Maï. On se retrouve en peine nature presque dans la jungle!

Pour y accéder on passe sur une passerelle. Nous arrivons avant l'ouverture au public il n'y a donc encore personne.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Les éléphants adorent les bananes

Les éléphants adorent les bananes

L'éléphant est l'animal thaïlandais respecté et aimé de tous. On en compte environ 4000 dans le pays, dont un peu moins de la moitié vit à l'état sauvage.

Nous assistons au bain des éléphants, rituel qui se répète chaque matin.

Chaque éléphant a son soigneur attitré et ne s'en sépare jamais.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

Très agiles,  les soigneurs les brossent et les arrosent à l'aide de leur petit panier.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

Après le bain , une démonstration du travail de force que peuvent effectuer les éléphanst et c'est assez impressionnant.

Avec sa trompe l'éléphant peut transporter jusqu'à 800 kg.

Là, il transporte une bille de bois et va la déposer sur le tas avec beaucoup de précision. Ils sont aussi capables de travailler ensemble pour effectuer une tâche.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

Un éléphant qui peint. Incroyable ! La trompe de l'éléphant est pourvue de dizaines de muscles c'est un organe très inervé, donc très sensible.

La trompe lui permet de se nourrir, de boire et de communiquer avec ses compagnons .Elle lui permet aussi de donner des coups mortels. C'est donc un organe vital. Un éléphant qui perd sa trompe suite à  une morsure de crocodile par exemple, meurt.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
La récompense : une banane

La récompense : une banane

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

Nous enchaînons par une balade à dos d'éléphant en partie sur la rivière. Un grand moment. Le terrain était accidenté et valait mieux bien s'accrocher pour ne pas basculer, c'était vraiment magique !

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 

Puis nous terminons par la descente de la rivière en radeau. Deux heures de descente environ.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

Un arrêt à la ferme des papillons et ds orchidées.

Les orchidées sont des plantes épiphytes, vivant sur un support végétal ou minéral, sans le parasiter. La plupart des 25 000 espèces poussent sans terre comme on peut le voir sur les photos. 470 espèces sont présentes dans la région de Chiang Maï.

 

Quelques photos pour Aexia !

 

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

Chiang Maï est le plus grand centre de production artisanale de la Thaïlande.

90% de tout l'artisanat produit dans le pays est réalisé à Chiang Maï .Une grande partie de cette production provient d'ateliers ou de petites manufactures situés à Borsang ou Sankampaeng, à quelques kilomètres de Chiang Maï. Nous avons donc pris le tuk-tuk pour nous y rendre.

 

A Borsang, nous avons visité un atelier consacré à la fabrication et à la décoration des ombrelles. très beau !

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

En fait, elles sont capables de peindre sur tous les supports. Casquettes, coques de téléphone, sac à main, appareil photos , vêtements ...

Pour 50 baths, une femme a réalisé ce motif de papillons sur mon appareil photos.

Soit environ 1 euro !

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

Quelques photos de la ville de Chiang Maï.

Cliquer sur la flêche pour faire défiler.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 Une rencontre inattendue : Elsa et Mona, deux anciennes  de Mayotte, rencontrées par hazard dans notre hôtel. Le monde est vraiment petit !

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 

Nous quittons Chang Maï pour notre dernière étape : Chiang Raï.

Viile sans grand intérêt, elle sert uniquement de point de départ vers la région mythique du Triangle d'or.

Nous prenons un bus, bien confortable, mais une vraie glaciaire. Impossible de faire baisser cette fichue clim !!!

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 

La gare de Chiang Raï : spartiate et sous la pluie. Nous avons eu 20 degrés à Chiang Raï et un peu plus, nous avions froid. Heureusement ça n'a pas duré.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 

Nous avons visité le Wat Rong Khun ou le Temple Blanc.

J'avoue qu'en voyant ce temple on reste sans voix ! Une construction hallucinanet, très quitsch.

Le temple d'un blanc éblouissant symbolise la pureté du Boudhisme. Il est entièrement tapissé de morceaux de miroirs, suggérant la réflexion de l'illumination. Ce temple a été construit par le peintre-sculpteur ( illuminé !!!) Ajarn Chalermchai Kositpipat.

 

Pour y pénétrer on doit passer entre deux crocs géants et avancer sur un petit pont suplombant un espace ou grouillent des créatures des enfers tendant leurs mains vers le ciel. Mais ce jour-là l'accès était interdit.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

Les offrandes des fidèles.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 

Après le Temple Banc le Baandam Museum ou Black House. Une antithèse du Temple Blanc.

Une immense maison noire ressemblant à un temple entourée d'une trentaine de structures plus petites. Et pas du tout gratuit comme le dit le Routard !

L'artiste se nomme Thawan Duchanee. A l'intérieur des tas d'objets confectionnés par l'artiste à l'aide de squelettes d'animaux ou de corps de poissons.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

De Chiang Raï il est possible de faire des excursions pour aller à la découverte des tribus montagnardes. Nous ne l'avons pas fait.

Nous nous sommes contentés d'un village tribal à la sortie de Chiang Raï géré par une association. Dans ce village se trouve un concentré des principales minorités thaîlandaises. Les femmes sont en costume traditionnel et elles tissent. Elles parlent facilement.

Elles vendent des écharpes , des bijoux, des sacs ...

A différents endroits il y a des urnes ou chacun peut déposer son obole pour aider le village.

Pour ce qui est du concept, on aime ou on n'aime pas.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

Les femmes-girafes ( Padong ou Kayan en thaï ) vivent principalement dans la région de Mae Hong Son. Elles portent au cou de nombreux anneaux spiralés en cuivre (20 à 25 ). Elles perpétuent cette tradition depuis plusieurs siècles. L'origine de ces anneaux est assez méconnue : pour certains , ils auraient servis à se protéger des dents du tigre !

Entre 5 et 9 ans on passe le premier anneau  sur le cou de la petite fille.

Le cou ne peut supporter plus de 28 anneaux, soit une trentaine de centimètres et quinze kg environ.

Le collier n'étire pas le cou, contrairement à ce que l'on pourrait croire mais entraîne un affaissement des clavicules. Elles le retirent sans problème.

J'ai testé et je n'ai pas trouvé cela très confortable.

 

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 

 

Nous poursuivons par une balade en direction du Triangle d'Or ou la "région des trois frontières ".

C'est à cet endroit que l'on peut embrasser d'un même regard la Thaïlande, le Laos et la Birmanie. Pourquoi Triangle d'Or ? tout simplement à cause d'une certaine poudre blanche. Longtemps une grande partie de l'opium illicite consommé dans le monde est venu de ce fameux triangle.

Aujourd'hui sa culture a quasiment été éradiquée en Thaïlande depuis que le gouvernement a durci sa politique envers les trafiquants tout en favorisant le développement de cultures de substitution

 

C'est au confluent de la rivière Mae Nam Ruak et du Mékong qu'on peut observer ces trois pays.

Myanmar est le nouveau nom de la Birmanie.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 

Pour notre dernière journée à Chang Raï nous avons visité une plantation de thé.

Un endroit qui vaut le détour rien que pour la vue à 360° qu'offre la plantation. Une belle découverte dans un environnement montagneux au loin. Laplantation est très bien entretenue. Il y a aussi un endroit pour se restaurer et goûter le thé tout en admirant les ondulations des plants de thé sur un très beau dégradé de verts.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)

 

Le restaurant et la boutique d'où l'on a une vue à  360° sur toute la plantation. Le bâtiment un peu futuriste est bien intégré dans son environnement.

Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
Le Cambodge et la Thaïlande (fin)
La boutiqueLa boutique
La boutique

La boutique

Voilà pour notre voyage en Thaïlande.

Voir les commentaires

Publié le par M christine
Publié dans : #Thaîlande et Cambodge
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Notre circuit en Thaïlande. Nous avons pris le train et le bus pour les longs déplacements.

Après le Cambodge, direction la Thaïlande. Nous prenons l'avion à Phnom Penh pour Bangkok, la capitale de la Thaïlande.

Bangkok, 8,3 millions d'habitants soit 10% de la population du pays et 7 millions de voiture. Bref, l'enfer !!!

On aime ou on aime pas. Nous ce n'est pas notre tasse de thé.

Bangkok est une ville champignon, grouillante, bruyante, polluante,  encombrée par les voitures, sans oublier les odeurs. La ville regroupe aussi bien des quarties d'affaires aux gratte-ciels flambants neufs que des bidonvilles.

Les autoroutes urbaines suspendues au-dessus des immeubles, les gratte-ciels et les centres commerciaux gigantesques voisinent avec les marchands ambulants, les marchés et les thaïs qui mangent sur les trottoirs à même le sol.

 

 

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le MhaNakhon 314 m

Le MhaNakhon 314 m

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Les tuk-tuk, à éviter à Bangkok, on se fait systématiquement arnaquer. Prendre de préférence le taxi-meter, mais bien vérifier que le compteur fonctionne.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Nous avons fait une balade sur les Khlong. Les Khlong sont des canaux qui sillonnent la partie ouest de Bangkok et qui permettent de découvrir la ville sous un autre angle, loin de l'agitation urbaine. C'est une sorte de labyrinthe aquatique composé de vieilles maisons sur pilotis, de temples, de petits commerces, bref toute une vie flottante sur l'eau. Pour celà il suffit de louer un bateau à longue queue. La balade dure 1h30.

 

Le départ du ponton.

Le départ du ponton.

Le bateau à longue queue avec sa jolie décoration florale.
Le bateau à longue queue avec sa jolie décoration florale.Le bateau à longue queue avec sa jolie décoration florale.

Le bateau à longue queue avec sa jolie décoration florale.

Et ça avance drôlement, ce genre de bateau !
Et ça avance drôlement, ce genre de bateau !
Et ça avance drôlement, ce genre de bateau !

Et ça avance drôlement, ce genre de bateau !

Le passage d'une écluse entre la rivière et les Khlong.Le passage d'une écluse entre la rivière et les Khlong.
Le passage d'une écluse entre la rivière et les Khlong.Le passage d'une écluse entre la rivière et les Khlong.

Le passage d'une écluse entre la rivière et les Khlong.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Cliquer sur l'image ou sur la flèche pour faire défiler les photos.

Après les Khlong nous avons visité la maison de Jim Thompson.

J Thompson est un américain qui au début de la seconde guerre mondiale a quitté sa vie d'architecte à New York pour s'engager dans les services de renseignements militaires.  Il est envoyé en Thaïlande en mission et un an plus tard, il quitte l'armée et décide de s'y établir.

Il deviendra célèbre avec la construction de sa maison de six bâtiments en teck, tous représentatifs des meilleurs styles de l'architecture traditionnelle thaïlandaise.

En fait, ces maisons ont souvent plus de deux cents ans et ont été démontées dans leur région d'origine et reconstruites en peine ville.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Une partie de la maison

Une partie de la maison

Notre guide

Notre guide

La maison dans son magnifique jardin luxuriant.La maison dans son magnifique jardin luxuriant.
La maison dans son magnifique jardin luxuriant.La maison dans son magnifique jardin luxuriant.

La maison dans son magnifique jardin luxuriant.

L'intérieur de la maison.
L'intérieur de la maison.

L'intérieur de la maison.

J Thompson relança aussi l'industrie de la soie en Thaïlande, en créant la Thaï Silk Compagny, la fit connaitre à New York et fit fortune.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)

 

 

 

 

 Puis une petite visite à Chinatown, une ville dans la ville, un entassement de boutiques.  Bref,tout ce que Christian aime !!!

Il y avait tellement de monde que pendant 15 mn nous sommes restés sur place sans pouvoir ni avancer, ni reculer !

Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Un temple dans Chinatown.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Le  Lumphini Park, un endroit agréable pour oublier le tumulte de la ville.

L'entée du parc.
L'entée du parc.
L'entée du parc.

L'entée du parc.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Après ces deux journées à Bangkok, nous prenons le train pour Ayutthaya à 80 km de Bangkok.

La gare de Hua Lamphong. Environ une vingtaine de trains par jour pour Ayutthaya. Pas besoin de réserver. La gare est très grande et les trains plutôt vétustes. Les passagers s'entassent dans le train tant qu'ils le peuvent.

 

Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Ayutthaya fut la capitale de la Thaïlande pendant plus de 400 ans, de 1350 à 1376, date à laquelle elle fut saccagée par l'armée birmane.

Le ville ne comptait pas moins de 400 temples. Le parc historique est assez étendu avec de très larges avenues. Nous avons visité ce qu'il reste de ces temples, rien à voir avec Angkor, beaucoup moins spectaculaire;

Quelques photos des temples.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

De notre hôtel pour se rendre à la gare, il suffit de prendre un bateau navette, juste pour traverser la rivière. La traversée dure quelques minutes.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Le quai pour accoster sur l'autre rive.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
5 baths pour l'aller retour soit moins de 25 centimes d'euro.
5 baths pour l'aller retour soit moins de 25 centimes d'euro.

5 baths pour l'aller retour soit moins de 25 centimes d'euro.

Un petit bateau qui tire ces énormes barges de marchandises.  Impressionnant !

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Les tuk-tuk d'Ayutthaya. Prendre le bateau navette évite de louer un tuk-tuk qui sont beaucoup plus chers ! Bon plan pour les voyageurs mais encore faut-il trouver le quai d'embarquement car pas grand chose de signaler.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

La gare d'Ayutthaya; En Thaïlande on ne se prend pas la tête avec les mesures de sécurité !!!

Il suffit de voir le nombre de personnes qui traversent les voies sans aucun problème !

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Les touristes sont très souvent pris en photo par les policiers lorsqu'ils voyagent en train ou en bus et ce fut notre cas à plusieurs reprises.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)

En Thaïlande tous les élèves portent un uniforme.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Nous prenons ensuite la direction de Sukhothaï, en train. Cette fois, nous avions réservé nos places car il y en avait pour 6 heures de trajet. Le train venant de Bangkok était bondé et nous avons du déloger les thaïs qui occupaient nos places. (en Thaïlande seuls les touristes réservent leurs places). Je ne me voyais pas voyager 6 h debout, dans un train bondé, il y en avait partout, dans l'allée centrale, dans les sas entre les wagons. Les banquettes étaient en bois recouvertes d'une fine pellicule de sky. Le grand confort !

Arrivés à Phitsanulok nous prenons un bus car le chemin de fer ne va pas plus loin. Encore une heure et demi de bus pour arriver à Sukhothaï.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Autant nous avons détesté Ayutthaya, autant nous avons adoré Sukhothaï.

La ville d'Ayutthaya est laide, sans aucun cachet avec des meutes de chiens errants partout. Notre guesthouse  ne cassait pas trois pattes à un canard (Tony's place B&B ), un patron blasé, une eau de piscine douteuse et beaucoup de bruit la nuit. Bref à éviter !

Par contre Sukhothaï , un vrai petit paradis. Je parle évidemment de l'ancienne ville, car la nouvelle n'a aucun intérêt. La vieille ville est celle qui se trouve à proximité des vestiges de la première  ville du Siam.

On y trouve un ensemble de temples disséminés dans une vallée avec des mares de nénuphars et des collines boisées.

C'est l'un des plus beaux sites archéologiques de Thaïlande, d'après le Routard et je confirme.

Sukhothaï signifierait "aube" ou "naissance du bonheur"

Le plan du site archéologique.

Le plan du site archéologique.

Cernée de remparts en latérite, la vieille ville mesur 1,8 km de long sur 1,5 km de large. Au centre de l'enceinte se trouve le site principal qui est clôturé.

 

La billetterie : nous avons eu de la chance tout était gratuit ce jour-là mais nous n'avons toujours pas compris pour quelle raison. Il y avait un anniversaire, mais lequel ?

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Le plus simple pour visiter le site est de louer un vélo. Avec mon bras ce n'était pas possible, nous avons donc marché et loué un tuk-tuk pour les plus longues distances.  C'était vraiment super !

 

 

Le Wat Mahathat. L'édifice le plus imposant du parc.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

L'imposante esplanade avec ses rangées de colonnes.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)

Les deux boudhas prisonniers de leur gangue de briques.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

 

 

Le Wat Sri Sawai qui rappelle Angkor.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)

 

 

 

Le Wat Sa Si : petite île qu'on atteint par une passerelle, entouré d'un charmant petit lac.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)

 

 

Râma Kamheng fut le grand monarque de la dynastie de Sukhothaï, régnant de 1275 à 1317.

Chaque roi légendaire a sa manière de rendre justice. Râma Kamheng, lui, se faisait sonner les cloches. Il avait fait installer des cloches à l'une des portes de la ville et les habitants en cas de conflit pouvaient la faire sonner.  Le roi venait en personne règler le différend.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

 

 

Hors de l'enceinte le Wat Sri Chum, un bâtiment imposant dont l'entrée en forme d'échancrure laisse entrevoir un immense Boudha  de plus de 14 m de haut. Extraordinaire !!!

Il est vraiment gigantesque !
Il est vraiment gigantesque !
Il est vraiment gigantesque !

Il est vraiment gigantesque !

Et nous , on est vraiment tout petit !

Et nous , on est vraiment tout petit !

 

 

Le Wat Chang Lom, intéressant pour ses cariatides d'éléphants autour du socle, censés porter sur leur dos la voûte céleste.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)

 

Pour terminer avec le site historique , une photo du son et lumière auquel nous avons assisté.

Vraiment magnifique mais  plus de batterie !

 

 

Notre guesthouse : Thaï Thaï Sukhotaï Guesthouse, dans le vieux Sukhothaï , proche du centre historique. Je l'ai trouvée sur Booking. Vous pouvez y aller les yeux fermés. Le meilleur accueil que nous ayons eu en Thaïlande. De très belles chambres et une piscine magnifique.

L'accueil
L'accueilL'accueil

L'accueil

La chambreLa chambre

La chambre

La piscine

La piscine

 

 

Nous sommes aussi partis en tuk-tuk à la découverte de la campagne environnante, afin de sortir un peu des sentiers battus.

Les rizières
Les rizières

Les rizières

Les villages.
Les villages.
Les villages.
Les villages.
Les villages.
Les villages.
Les villages.

Les villages.

L'architecture locale.
L'architecture locale.L'architecture locale.
L'architecture locale.L'architecture locale.

L'architecture locale.

Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Le Cambogge et la Thaïlande (3)Le Cambogge et la Thaïlande (3)
Un four pour faire du charbon de bois.

Un four pour faire du charbon de bois.

Les marchands ambulants
Les marchands ambulants

Les marchands ambulants

Voilà un petit aperçu de notre séjour à Sukhothaï.

La suite du voyage au prochain article.

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #Thaîlande et Cambodge

Après ces quelques jours à Angkor, nous prenons la direction de Phnom Penh, la capitale du Cambodge.

Phnom Penh était auterfois surnommée "la perle de l'Asie du Sud-Est ", mais ça c'était à l'époque coloniale. Il faut avouer qu'il ne reste plus grand chose de cette splendeur passée. La guerre a laissé des traces et beaucoup d'édifices religieux ont été rasés, en grande partie par les Khmers rouges.

A l'image de Bangkok, Phnom Penh devient une énorme ville asiatique , bruyante, encombrée, polluée avec des immenses gratte-ciels qui sortent de terre comme des champignons sans réel plan d'urbanisme.

Pour nous déplacer , nous avons privilégié les transports en commun.

Le chemin de fer est pratiquement inexistant, nous avons donc pris le bus et ça a été une bonne surprise.

Il y a plusieurs compagnies de bus et nous avons choisi Giant Ibis  comme le préconisait le Routard. Ils ont un site internet, on peut donc  réserver les billets sur le net ou par l'intermédiaire des hôtels.

Le bus est tout récent avec tout le confort : clim, wi-fi gratuite, grand écran, sièges inclinables, serviettes rafraîchissantes  et petit déjeuner offert (un croissant et une bouteille d'eau) mieux qu'Air Austral et surtout beaucoup moins cher !

Le tarif : 15 dollards/personne et environ 6 h de voyage pour 350 km. Le réseau routier est bon dans l'ensemble mais il y a beaucoup de monde.

Les bus sont ponctuels. Il vaut mieux être à l'heure car ils n'attendent pas.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Quelques photos prises lors de notre pause déjeuner.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

L'arrivée sur Phnom Penh. La ville est traversée par le Mekong

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le monument de l'indépendance, édifié en 1958. L'édifice représente un bouton de fleur de lotus et évoque les tours d'Angkor Wat.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

A l'arrière du monument, la nouvelle statue du roi Norodom Sihanouk.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Une balade le long du Tonlé Sap qui rejoint le Mekong.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Les quartiers nord.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le tuk-tuk nous amène jusqu'à la gare, située au centre ville. Le réseau ferré du pays se limite à 2 lignes ce qui explique la faible activité dans la gare. Les trains ne fonctionneraient que le week-end.

La gare est construite en 1932 dans un style art déco en béton armé.

Christian est entré dans la gare pour prendre quelques photos et il s'est fait sortir !

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Nous poursuivons jusqu'à la grande  poste, grosse bâtisse jaune du XIXe siècle, typique de l'architecture coloniale.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

L'hôtel Manolis ,vieille bâtisse délabrée. C'est ici qu'André Malraux, accusé d'avoir dérobé des bas-reliefs à Angkor, fut mis en résidence surveillée.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le marché russe, anisi nommé parce que les russes le fréquentaient beaucoup pendant la période vietnamienne. On y trouve de tout. Il est très fréquenté par les touristes.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)

On ne séjourne pas à Phnom Penh sans aller voir la Pagode d'Argent et le Palais Royal, mais celui-ci était fermé au public et sans préavis comme souvent. Elle date de 1962, ce n'est pas la plus ancienne de la capitale mais c'est certainement la plus luxueuse.

 

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

De nombreux tombeaux en forme de stupas qui accueillent chacun les cendres d'un souverain du Cambodge.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Tout le long du mur d'enceinte une longue fresque contenant les péripéties du Râmâyana textes fondamentaux de l'hindouisme et de la mythologie indoue).

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le musée des palanquins royaux d'enfants et de reines.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)

La statue équestre du roi Norodon, fondateur de la dynastie du même nom.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

 

 

 

Si vous devez séjourner à Phnom Penh, il y a un musée qu'il ne faut  absolument pas délaisser c'est le Tuol Sieng ou camp S-21.

Cet ancien lycée, construit avec l'aide des Français, devint d'avril 1975 à janvier 1979, la prison la plus terrifiante du Cambodge. des Khmers rouges.

Près de 20 000 personnes dont 2000 enfants y passèrent en y subissant les pires tortures.

Les Khmers rouges en firent un centre de purge pour leurs propres cadres. Ils y enfermèrent les opposants au régime pour n'importe quel motif. Porter une paire de lunettes signifiait être un intellectuel et devenait un critère suffisant pour être exterminé.

Nous avons fait la visite avec un audio guide. Cela en vaut vraiment la peine.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
L'entrée du musée.

L'entrée du musée.

Ce bâtiment à gauche en entrant servait pour les interrogatoires, on doit plutôt dire les  tortures.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Dans chaque pièce, le lit métallique sur lequel était attaché le prisonnier, les pieds croisés et les mains attachées avec les barres et les chaînes encore présentes.

 

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

La boîte de munitions servait de pot de chambre.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le bâtiment B a été transformé en mémorial avec à l'infini des grands panneaux des photos des prisonniers.

Les Khmers rouges avaient la manie de l'archivage et fichaient tous les détenus. Les 20 000 dossiers retrouvés prouvent le côté maniaque des tortionnaires chargés de rendre compte à l'échelon supérieur de l'élimination " des ennemis de la révolution ".

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le bâtiment C est entièrement rempli de cellules individuelles, construites en briques au rez de chaussée et en bois à l'étage.

Les barbelés sur les balcons servaient à empêcher les suicides des prisonniers.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Dans la cour, autrefois de récréation, la potence.  A ses pieds, les jarres dans lesquelles étaient réanimés les prisonniers pendus par les pieds, pour faire durer le supplice.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Les tombes au nombre de 14 sont celles des dernières victimes, dont une femme.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Ce panneau en 10 points, énumère les règles en vigueur à l'époque. Assez édifiant !

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Les leaders du Kampuchéa, Kaing Guek Eavun, sunommé Duch, un aix professeur de maths, était le tortionnaire en chef du S-21. En 2010, à l'issue de son procès, il a été reconnu coupable de crimes de guerre et crimes contre l'humanité et condamné à 35 ans de prison. En appel, en 2012; il a été condamné à perpétuité.

 

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le monument aux victimes du Kampuchéa democratique.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

12 prisonniers dont 5 enfants seulement furent retrouvés vivants .

 

 

Nous passons maintenant à plus de légèreté et pour notre dernier jour à Phnom Penh, nous décidons de nous rendre sur l'île de la soie. Nous louons un tuk-tuk à la journée et c'est parti !

L'île de la soie est située à 15 km de Phnom Penh et il faut prendre un ferry pour y accéder. Le ferry ressemble plutôt à une barge d'ailleurs ! La traversée dure 10  mn et coûte quelques riels.

Sur la barge il y a de tout : voitures, tuk-tuk, motos, camions, matériaux ...

Le ferry
Le ferry
Le ferry
Le ferry

Le ferry

Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Une petite visite à l'industrie artisanale locale : la soie

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

La culture du ver à soie

Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Une femme qui file la soie.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le métier à tisser.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

 

 

 

 

Et pour terminer avec Phnom Penh, la photo préférée de nos vacances !!!

Ceci explique le bras en écharpe sur la photo précédente.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

En fait, j'ai glissé sur un trottoir humide à Phnom Penh et je me suis luxé le coude. Juste devant un l'hôpital. Je me dis "chouette on y va ", mais non ce n'était pas le bon. Avec notre anglais approximatif on demande : on y va comment ? en tu-tuk évidemment, quelle question.

Nous repartons pour l'hôpital Calmette, là ils parlaient français mais en voyant le bras , pas besoin de discours. Radio pour commencer, mais avant il faut payer. Diagnostic fait on appelle le chirurgien et l'anesthésiste et là je fais des bonds. Mais bon, pas le choix, c'est trop douloureux sans anesthésie.

Là aussi, il faut payer d'abord, donc Cricri repart en courant et dès son retour je me retrouve sur un brancard (toujours avec mes chaussures ), une aiguille dans le bras, je me réveille 20 mn plus tard, luxation réduite et le bras en écharpe.

Nous aurons passé 2 heures à l'hôpital, même pas le temps de quitter les chaussures . Le chirurgien était ravi d'avoir parlé à des Français, il avait passé 10 ans en France pour ses études. Finalement, j'ai eu beaucoup de chance !!

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

 

 

 Après Phnom Penh nous prenons la direction de Kep au sud du Cambodge et au bord de la mer.

Nous reprenons le bus, la même compagnie, qui cette fois est carrément venue nous prendre à notre hôtel.

Créée n 1908 par les Français, sous le nom de Kep-sue-Mer, Kep était une petite station balnéaire très prisée dans les années 1960 avant de péricliter dans les tourments de la guerre. Elle a été en partie détruite par les Khmers rouges.

 

A peine chauvin !!!
A peine chauvin !!!

A peine chauvin !!!

Pourquoi un crabe ? Parce que Kep est réputée pour son marché aux crabes et ses restaurants où on peut les déguster accomodés à toutes les sauces. Vraiment très bon !

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Notre hôtel qui donne directement sur la plage. Un vrai petit paradis.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
La vue de l'hôtel
La vue de l'hôtel

La vue de l'hôtel

Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
La plage
La plage

La plage

On vient à Kep pour ne rien faire, pour la plage, le farniente et pour manger du crabe au poivre vert de Kampot. c'est tout ce qu'il nous fallait après Phnom Penh et mon bras HS.

De notre hôtel il y a environ 2km pour se rendre au marché aux crabes. La route longe le bord de mer et nous y allons à pied, tous les 50 m nous nous faisons aborder par un tuk-tuk qui propose de nous y emmener.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Les pêcheurs
Les pêcheurs
Les pêcheurs

Les pêcheurs

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le marché aux crabes. Les hommes pêchent le crabe la nuit et ce sont les femmes qui les vendent.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Les crabes une fois pêchés sont  maintenus dans l'eau à l'intérieur de nacelles et  de cette façon ils conservent toute leur fraîcheur.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Ce n'est pas la criée, mais il y a des discussions pour le prix.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Les crabes ont une belle couleur bleutée mais ils ne sont pas très gros.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Les femmes les cuisinent aussi sur place, tout au fond du marché. Impossible de rester très longtemps à cet endroit tant la fumée nous pique les yeux.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le marché où l'on peut aussi déguster les crabes.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le restaurant le Kimly, recommandé par le Routard et par nous aussi. nous y avons mangé un crabe au poivre de Kampot; excellent !

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

 

 

 

On ne va pas à Kep  sans visiter une plantation de poivre de Kampot.

Ce poivre est un des meilleurs au monde. Ce sont les français qui ont introduit sa culture intensive au XIX e siècle,  au Cambodge. Après avoir périclité sous le régimle des Khmers rouges, la production connait aujourd'hui un nouvel essor. On dénombre près de 150 exploitations réparties de Kampot à Kampo Trach, près de la frontière vietnamienne.

 

on accède à la fermede Sothy's en tuk-tuk. Sur la route nationale un grand panneau annonce l'entrée d'un groupement de plantations de poivre et 3 km plus loin, on arrive à celle de Sothy.

 

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

La ferme compte environ 3 ha avec 850 plants de poivre.

Le poivre est une liane qui s'enroule autour d'un grand tuteur en bois.

Un même plan peut produire pendant une vingtaine d'années mais il ne commence à produire qu'à partir de la troisième année.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

La floraison a lieu en juin avec la saison pluvieuse. Un pied donne entre 1kg et 1,5 kg de poivre par an.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Et la récolte se fait dès que l'on trouve des grains rouges, soit un an après.

Le champs est ombragé à l'aide de feuilles de palme pour protéger les pieds du soleil.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

D'où viennent lers couleurs de poivre ? Les poivres viennent de la même plante. Les grains sont tout d'abord verts. Une fois détachés de la tige, on les fait sécher au soleil et ils deviennent noir.

Le poivre rouge, lui, est issu de grains mûrs. Quant au poivre blanc c'est une autre histoire. En fait ce sont les oiseaux qui en sont responsables.

Les oiseaux ne mangent que le poivre arrivé à maturité c'est à dire le rouge.  Lors de la digestion, seule la première couche protectrice du grain de poivre est digérée. Le reste du poivre est ainsi regeté dans la fiente. C'est donc par cette voie naturelle qu'on obtient le poivre blanc. Mais aujourd'hui  on peut l'obtenir en laissant tremper le poivre rouge dans de l'eau bouillante.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Le poivre de Kampot est le premier produit cambodgien à bénéficier d’une Indication géographique protégée (IGP) reconnue par l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Pour être certain d'avoir du poivre de Kampot il faut l'acheter dans un emballage qui porte la mention "Kampot peeper" suivie d'un petit logo.

 

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Voilà, c'est l'essentiel de ce que nous avons vu au Cambodge .

Suite de nore voyage enThaïlande.

Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)
Le Cambodge et la Thaîlande (2)

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #Thaîlande et Cambodge

Pour ces vacances de fin d'années, nous nous envolons vers l'Asie du sud-est et plus précisément,  le Cambodge et  la Thaïlande .

Le Cambodge et la Thaïlande

Notre voyage.

Nous sommes partis  de Mayotte le 10 décembre à 15h15 avec une escale à la Réunion et arrivés à Bangkok le lendemain matin à 9h15. Soit 10 heures de vol avec 4 heures de décalage horaire.

Nous atterrissons à l'aéroport international Suvarnabhumi et de là nous prenons le Shuttle, une navette gratuite qui nous amène en 1 heure à l'aéroport de Don Muang.

Encore 1h de vol pour arriver à Siem Rap, au nord du Cambodge par ou nous commençons notre périple.

Notre périple

Notre périple

Le Cambodge

Le Cambodge est coincé entre la Thaïlande, le Vietnam et le Laos.Trois fois moins grand que la France, il est traversé par le Mékong, du nord au  sud sur près de 500 km.

Le Cambodge est un royaume de 15 millions d'habitants et sa capitale est Phnom Penh.

Les cambodgiens sont de religion boudhiste à 96 %.

Notre première étape sera la ville de Siem Reap qui  sert de lieu de séjour à tous les visiteurs d'Angkor.

Angkor ...   et toujours.

Angkor désigne le vaste domaine, situé au nord du lac Tonlé Sap, où les rois Khmers régnèrent du 9e siècle jusqu'au début du 15e siècle. Ils ont légué à la postérité un fantastique héritage de pierres : les temples érigés à la gloire des divinités brahmaniques et boudhiques qui étaient vénérées dans l'Asie du Sud-Est ancienne.

Le temple d'Angkor Vat, merveille de l'architecture religieuse, est devenu un symbole, reconnu dans le monde entier, de la prestigieuse civilisation khmère.

Lorsqu'on visite Angkor, il est impossible de tout voir. le site compte pas moins de 287 temples et on  pourrait vite avoir une overdose. Nous avons donc visité les temples les plus spectaculaires et nous n'avons pas été déçus.

Le premier jour nous avons loué un tuk-tuk et réservé un guide francophone pour faire le petit circuit.

Le premier temple que nous avons visité : le Ta Prohm.

En 1186 Jayavarman II a édifié Ta Prohm à la mémoire de sa mère , vénérée à l'image de Prajnaparamita, la mère de tous les Boudhas.

Le Ta Prohm est un temple Boudhiste.

Comme pour beaucoup de visiteurs, ce temple est un de nos préférés et on comprend facilement pourquoi en regardant les photos. L'arbre avec ses racines tentaculaires est un spung que l'on confond souvent avec le fromager ou le kapokier que l'on trouve aussi à Mayotte.                                                                                                           

 

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Ici un autre arbre impressionnant. il s'agit en fait de deux arbres :  un figuier étrangleur qui étouffe un spung.

Le Cambodge et la Thaïlande

Une Devata ( divinité ) prisonnière d'une racine.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Prajnaparamita, entourée d'apsaras. ( le visage de la déesse est abîmé )

Le Cambodge et la Thaïlande

Toujours ces arbres aux racines tentaculaires.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

L'intérieur du temple.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Quelques unes des sculptures et des bas- reliefs à l'intérieur du temple.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Quant il y a 100 ans débutèrent les travaux de conservation des temples d'Angkor, Ta Prohm fut choisi pour être gardé dans l'état dans lequel il avait été découvert afin de procurer aux visiteurs une vision romantique des ruines d'Angkor.

Seuls quelqes travaux de consolidation visant à assurer la sécurité des touristes furent entrepris.

Mais cela est en train de changer car un programme de restauration massif est en cours et il semblerait que les jours des arbres, dont les racines spectaculaires attirent les visiteurs,  soient comptés. La chute de certains arbres pourraient causer des dommages aux monuments.

Nous poursuivons notre visite par le Ta Keo, temple Hindouiste de la fin du 10e et début du 11e siècle dédié à Shiva. Il fut construit par le roi Jayavarman V.

La légende raconte que la construction du temple fut stoppée  après que la foudre ait frappée l'édifice, ce qui est interprété comme un signe de mauvais présage. Mais c'est vraisemblablement la mort du roi qui causa l'arrêt des travaux.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Un escalier monumental, très raide, aux marches étroites et très hautes, permet l'ascension vers une plate-forme qui culmine à 14 mètres au-dessus du sol.

Il faut être prudent pour y accéder.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

La vue de la plate-forme.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Ta Keo est une pyramide massive sur plusieurs niveaux qui culmine à 50 m.

Ta Keo est le parfait exemple de ce qu'est un temple-montagne. Au sommet 5 sanctuaires disposés en quinquonce, le plus imposant est au centre. Ils représentent les 5 pics du Mont Meru, le mont mythologique de l'Himalaya .Dans la mythologie indoue, ce mont représente le centre de l'univers.

Le Cambodge et la Thaïlande

Nous nous dirigeons ensuite sur le site d'Angkor Thom, ville fortifiée avec plusieurs temples. Angkor Thom est une cité ceinte d'une muraille, elle_même entourée de douves. L'ensemble délimite un carré de 3km de côté. Angkor Thom demeura la capitale du royaume jusqu'au début du 15e siècle.

 

Nous y pénétrons par la porte est. Les visages qui dominent les portes d'Angkor Thom représentent le Bodhisattva Lokeshvara.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Chacune des 5 portes d'Angkor Thom est précédée d'une large chaussée, bordée par deux rangées de géants aggripés à un serpent. On dénombre 54 dieux (devas) et 54 démons (asuras), soit 108 géants sur chaque chaussée, nombre sacré de l'hindouisme.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Après la porte, nous nous dirigeons vers la Terrasse des Eléphants.

Elle date du XIIIe siécle, sur environ 300 m, la Terrasse des Elephants longe le portail et l'enceinte est du palais royal. Elle a servi de cadre à de nombreuses parades militaires et autres processions.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

 

Nous poursuivons notre visite par le Baphuon, temple Hindouiste du 11e siècle. C'est l'un des plus grands édifices religieux du Cambodge ancien. En 1943, une partie de la pyramide s'est écroulée. En 1960, la restauration du temple fut décidée en appliquant la méthode de l'anastylose qui consiste à faire l'inventaire de toutes les pierres (celles qui sont tombées et celles qui sont encore sur place ). Les travaux furent interrompues en 1970 quand le site fut occupé par les Khmers rouges.

On avait recencé 300 000 pierres répertoriées et déposées sur un site de 10 hectares.  Malheureusement les archives du chantier furent détruites pendant la guerre .En 1995 les travaux reprirent et il fallu 7 ans pour refaire l'inventaire ...

 

L'entrée du temple.  Une impressionnante chaussée surélevée sur des colonnes.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Détails du portail ouest : animaux et guerriers au combat.

Le Cambodge et la Thaïlande

L'accès au second étage.  Attention au vertige et il vaut mieux s'accrocher !

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

La vue du sommet.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Un immense Boudha couché. Une récupération du temple par les moines boudhistes eut lieu au Baphon.  La galerie du 1er étage fut démantelée et les pierres utilisées pour édifier un immense Boudha couché courant sur toute la face ouest du temple.  Pas facile de distinguer le visage, il faut la bonne lumière, ce n'était donc pas la bonne heure, nous n'avons rien vu.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Des vestiges mais d'une autre époque !

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

 

 

Au centre d'Angkor Thom, nous arrivons au Bayon, le préféré de Christian.

 Le Bayon surnommé le temple-montagne est une pyramide à trois niveaux, d'une hauteur de 43 m.  Il fut construit entre le XIIe et le XIIIe siècle sous le régime de Jayavarman VII.

Il est constitué de 54 tours représentant les 54 provinces de l'Empire Khmer

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Les tours sont chacune ornées de 4 visages qui illustrent les quatre vertus de Boudha : au sud, la sympathie ; à l'est, la pitié ; au nord, l'humeur égale ; à l'ouest, l'égalité. Ces visages sereins qui décorent ces tours sont rapidement devenus le symbole d'Angkor.

Le Cambodge et la Thaïlande
Des visages aussi sereins qu'énigmatiques !Des visages aussi sereins qu'énigmatiques !
Des visages aussi sereins qu'énigmatiques !Des visages aussi sereins qu'énigmatiques !

Des visages aussi sereins qu'énigmatiques !

Le Cambodge et la Thaïlande

Le Bayon est un dédale sur trois niveaux ou l'on se perd facilement.

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Le Baphion possède également de fabuleux bas-reliefs historiques : plus de 10 000 personnages. Ces fresques représentent les sanglants exploits de l'armée angkorienne, la vie quotidienne des Khmers au XIIe siècle, des duels ...

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

A la sortie du temple, nous empruntons la porte sud, la mieux préservée des portes d'Angkor Thom. Les têtes des dieux et des démons abîmées ou volées ont été remplacées par des copies et l'ensemble est majestueux.

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

De chaque côté de l'allée, les douves.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Et pout terminer ce circuit nous arrivons à Angkor Vat dont le nom signifie "la ville qui est un temple ".

Angkor Vat est le temple le plus majestueux jamais construit par un roi Khmer : Suryavarman II.

Il s'agit d'un temple Hindouiste dédié à Vishnu.

La qualité de sa construction, son symbolisme du Mont Meru avec ses 5 tours sanctuaires et ses douves représentant l'océan cosmique et surtout ses splendides bas-reliefs ne trouvent pas d'équivalent sur le site d'Angkor.

Angkor Vat représenterait donc l'apogée de l'architecture Khmère.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Beaucoup de monde en ce milieu d'après-midi !!!

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

L'accès au troisième étage se fait par un escalier en bois sécurisé depuis 2010.  La montée est encore très raide. Et en période de grande affluence l'accès est limité.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

La vue du haut du temple. (je n'avais plus que mon portable, la batterie de mon appareil photos était HS )

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Le sanctuaire central.

Le Cambodge et la Thaïlande

Les linteaux et les fresques.

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Les galeries et les bas-reliefs.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

 

 

Après les temples quelques photos de Siem Reap.

Autrefois , petite bourgade, Siem Reap connaît un boom touristique depuis les années 2000. Elle compte aujourd'hui puls de 200 000 habitants et les hôtels poussent comme des champignons pour satisfaire la clientèle asiatique (en particulier les chinois ) qui est de plus en plus nombreuse. On s'en est d'ailleurs aperçu et c'est souvent une vraie calamité !

 

Quelques photos de la ville qui est très animée, comme la pluspart des villes asiatiques.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Un super marché en plein centre ville.  On veut le même à Mayotte !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Au Cambodge on paie en dollards, ce qui n'est pas très avantageux pour nous.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Un cordonnier

Un cordonnier

Les fleuristes. Ce sont des fleurs de lotus.Les fleuristes. Ce sont des fleurs de lotus.

Les fleuristes. Ce sont des fleurs de lotus.

Une mini station essence pour les motos et scooters qui roulent par milliers dans la ville. Il y en a partout.

Une mini station essence pour les motos et scooters qui roulent par milliers dans la ville. Il y en a partout.

La pub omniprésente dans les villes asiatiques.
La pub omniprésente dans les villes asiatiques.
La pub omniprésente dans les villes asiatiques.

La pub omniprésente dans les villes asiatiques.

Oups. Il vaut mieux avoir les idées claires pour s'y retrouver
Oups. Il vaut mieux avoir les idées claires pour s'y retrouver

Oups. Il vaut mieux avoir les idées claires pour s'y retrouver

Le Musée national d'Angkor que nous avons visité. Préambule à la civilisation et à l'art Khmers. Il permet de comprendre l'histoire d'Angkor et des différents styles architecturaux qui le composent.

Le Cambodge et la Thaïlande

Nous avons aussi fait quelques bons restaurants avec Patrick et Michelle, nos voisins  à Mayotte.  Sans nous concerter nous avions pris le même avion. Nous avons donc passé quelques bons moments ensemble à Siem Reap.

Deux bons restaurants que je vous recommande à Siem Reap : Le Café Indochine et le Sugar Palm. Nous y avons très bien mangé.

 

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Après un bon repas, une petite balade dans Pub Street, encore appelée "rue de la soif" où se trouve la plus grande concentration de pubs.

Le quartier est très animé et c'est là où se retrouvent tous les touristes de Siem Reap.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Après le repas et la balade dans Pub Street, nous décidons de nous faire masser les pieds.

En ce qui concerne Cricri, nous l'avons traîné de force. Par contre, pas question de se faire manger les pieds par les petits poissons !!!

Nous avons donc opté pour le massage traditionnel.

 

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Puis retour en tuk-tuk.

Le Cambodge et la Thaïlande

Pour en finir avec Siem Reap, quelques photos de son marché.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

 

 

 

Après la ville nous nous dirigeons vers le Tonlé Sap. Situé à 15 km de Siem Reap, le Tonlé Sap est le plus grand lac d'Asie du Sud-Est et son systême hydraulique est unique.  Il fonctionne comme un véritable coeur, se gonfle et se dégonfle au rythme des moussons.  Le Mékong en crue atteignant un niveau supérieur à celui du  lac force le courant de la rivière Tonlé Sap à s'inverser pour aller remplir le lac en amont.

Cette véritable mer intérieure, qui inonde les forêts et les champs alentour, est aussi l'une des plus poissonneuse au monde.

Le Cambodge et la Thaïlande

Départ pour le village de Prek Toal. Avec notre guide nous embarquons pour une traversée du lac et l'observation des oiseaux dans la forêt inondée.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Les villages flottants. Près de 3 millions de personnes vivent autour du Tonlé Sap, sur des villages flottants ou dans des maisons sur pilotis. Les maisons se déplacent en fonction des crues et des décrues et des besoins des habitants.

La vie sur le Tonlé Sap.

 

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Tout se fait par bateau :

Les enfants vont à l'école en bateau.

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Les courses et le transport des marchandises se font en pirogue.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Une boutique sur l'eau.

Le Cambodge et la Thaïlande

Les pêcheurs.

Le Cambodge et la Thaïlande

Nous arrivons sur notre lieu d'observation des oiseaux. Et là, surprise, il va falloir grimper aux arbres !!!

Notre guide nous donne auparavant quelques explications sur le Tonlé Sap. Et puis c'est la grimpette. Monter ça va !

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Quoique, il y en a qui préfèrent rester en bas. Vertige oblige !

Le Cambodge et la Thaïlande

Patrick en bon élève, observe les oiseaux au télescope. Mais ils sont tout de même très très loin !

La vue du sommet sur la forêt inondée.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Puis il faut redescendre et en voyant les fixations de l'échelle et des barreaux on ressent tout de même une petite appréhension. Mais bon ça tient !

Michelle a failli redescendre dans les bras du guide !!!

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Nous arrivons à Saray Tonlé pour visiter un atelier artisanal de jacinthes d'eau qui est géré par une ONG  (Osmose)  pour promouvoir le travail des femmes.

Le bénéfice des visites permet de financer un programme d'éducation à l'environnement pour les enfants du village  (entre autres ).

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Les jacinthes d'eau.
Les jacinthes d'eau.

Les jacinthes d'eau.

Les femmes au travail.

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Leur production.

Le Cambodge et la Thaïlande
Les toilettes flottantes. Oups !
Les toilettes flottantes. Oups !

Les toilettes flottantes. Oups !

Nous faisons ensuite une pause déjeuner au village flottant de Prek Toal.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Pas d'eau courante sur le Tonlé Sap. On ne le savait pas encore mais c'était déjà pour nous mettre en condition, car à notre arrivée à Mayotte, pas d'eau courante non plus.

Le Cambodge et la Thaïlande

Le repas traditionnel cambodgien.

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Et pour finir des photos en vrac prises sur le retour.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Après le Tonlé Sap retour à Angkor. Cette fois nous avons fait le grand circuit Nous avons loué un tuk-tuk avec chauffeur pour la journée.

 

Nous commençons par le Banteay Srei  à 25 km au nord d'Angkor. Ce temple est un joyau de l'art Khmer,  il est devenu célèbre au travers de l'aventure de Malraux qui y vola un bas-relief et deux apsaras en 1923.

Le temple est baptisé la citadelle des femmes car il est entièrement décoré de bas-reliefs proches de la perfection. Et on pense que seules des femmes étaient capables d'une exécution aussi délicate.

A Banteay Srei presque chaque centimètre carré a été sculpté.

 

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Les chinoises qui prennent la pause pour se faire photographier. Elles sont partout. Une vraie engeance !

Le Cambodge et la Thaïlande

 

A la sortie du temple :

Un vendeur de jus de palmier à sucre.Le jus est obtenu à partir du fruit.

Nous avons testé et ça a un goût sucré et tourbé. C'est assez particulier.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Nous retournons vers Angkor et Christian se met d'accord avec notre chauffeur de tuk-tuk pour la suite de la visite.

Le Cambodge et la Thaïlande

 

Un petit arrêt pour faire le plein à la station service !

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

 

Sur le retour le chauffeur de tuk-tuk nous arrête devant une femme qui fabrique du sucre avec le jus de la fleur de palmier.

Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande

Le palmier à sucre est l'arbre emblématique du Cambodge .Avec son haut tronc et ses feuilles en bouquet, le palmier à sucre dont la silhouette s'élève au milieu des rizières est typique du paysage cambodgien.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Les enfants qui rentrent de l'école : les vélos et les motos sont partout au Cambodge. C'est souvent le seul moyen de locomotion dans les familles, surtout en milieu rural.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Nous poursuivons notre visite des temples par le Pre Rup. Temple du Xe siècle dédié à Shiva.

L'état de conservation n'est pas très bon et beaucoup de fresques et de linteaux sont endommagés.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Le Mebon oriental avec ses lions et ses éléphants.

Le Cambodge et la Thaïlande
Les éléphants gardent les angles des deux plateformes.Les éléphants gardent les angles des deux plateformes.

Les éléphants gardent les angles des deux plateformes.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Le Ta Som, temple tout en enfilade. Temple du XIIe siècle dédié au boudhisme.

 

 

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Le portail d'entrée pris dans les racines d'un ficus. Il a été restauré en 2004.  Avant les travaux, sa base était totalement enfouie dans le sol.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

A la sortie du temple , nous tombons nez à nez avec des éléphants en balade.

Le Cambodge et la Thaïlande

Le Neak Pean, complètement entouré d'eau on y accède par une passerelle.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le sanctuaire central de forme circulaire.

Le sanctuaire central de forme circulaire.

L'artisanat local et les musiciens aveugles
L'artisanat local et les musiciens aveugles
L'artisanat local et les musiciens aveugles

L'artisanat local et les musiciens aveugles

Et pour terminer le Preah Khan. ici aussi la végétation s'est développée parmi les dédales de pierres.

Le Cambodge et la Thaïlande

On y accède par une immense allée flanquée de bornes dont chacune des faces portait un lion et une image de Boudha. Toutes les images de Boudha ont été détruites sauf une.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande  Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande

Les grands arbres aux racines tentaculaires dont les jours sont comptés ici aussi.

Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Le Cambodge et la Thaïlande
Une magnifique frise d'apsaras bien conservée.

Une magnifique frise d'apsaras bien conservée.

Voilà pour ces premiers jours passés à Angkor.

La suite de notre voyage ce sera Phnom Penh au prochain article.

Voir les commentaires