Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Allier à Mayotte

Allier à Mayotte

Vie quotidienne d'expatriés à Mayotte pour la famille et les amis.

Publié le par M Christine
Publié dans : #vie quotidienne
scolopendre de 10 cm environ
scolopendre de 10 cm environ

Il y a quelques jours à notre réveil, Christian a eu la désagréable surprise de trouver sous son oreiller, une scolopendre. Là, pas question de traîner au lit !

C'est quoi, une scolopendre ?

Pour ceux qui ne savent pas, c'est un gros mille-pattes dégoûtant et le seul animal dangereux à Mayotte. Son corps est segmenté et elle possède deux crochets sous la tête. Ce sont eux qui permettent à la scolopendre de mordre et elle aime mordre tout ce qui bouge ... Une scolopendre peut mesurer jusqu'à 30 cm.

Elle aime les recoins, le bac à douche, les draps ...

La morsure est douloureuse, œdème, rougeur et parfois nécrose, il faut donc consulter si aggravation des symptômes.

Christian s'est déjà fait mordre et depuis il leur fait la chasse. Inspection du lit chaque soir.

Une scolopendre dans notre ... lit!

Ce spécimen est rentré dans la maison un soir, il devait mesurer 15 cm environ.

Il n'a pas survécu très longtemps évidemment !

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #Actualités Mayotte.

Charlie Manif "anti-Charlie ...et contre manif

Manif anti-Charlie à Mayotte !!!

Une défense de la liberté d'expression plus qu'une identification à Charlie à Mayotte

Une manifestation anti-Charlie est annoncée ce dimanche à 9 heures, sur la place de la République, à Mamoudzou. Les réactions sont nombreuses, notamment de la CGT Educ’action qui appelle à une contre-manifestation.

L’idée d’une manifestation « anti-Charlie » a l’air de se concrétiser. Difficile d’en connaître l’origine exacte, mais elle serait le fait de religieux musulmans, choqués par les nouvelles caricatures de Mahomet de Charlie Hebdo, mais aussi en provenance d’Australie.

Une action qui fait réagir. C’est l’incompréhension chez beaucoup de métropolitains qui s’insurgent, « on cautionne les attentats ! », alors que la CGT Educ’action crie à la provocation.

Roger Combarel, son secrétaire départemental, tente même d’organiser une contre-manifestation, « pour que les journalistes de Charlie Hebdo ne soient pas morts pour rien. Demain, je peux très bien me faire descendre pour avoir appelé à protester, il faut défendre l’affront reçu pas les caricaturistes. On ne peut laisser contrer l’élan d’émotion et de solidarité suscité par les crimes odieux et intolérables perpétrés récemment par une bande d’assassins en plein cœur de Paris. »

Une sensibilité à fleur de religion

Il appelle d’ailleurs dans un communiqué le préfet à « interdire cette provocation. » Ce que ne peut évidemment faire le représentant de l’Etat, tant qu’il ne s’agit pas d’un appel à la haine, tant que l’ordre public n’est pas menacé, et enfin, en raison de la liberté d’expression qui ne peut être unilatérale.

Dans le cas contraire, le syndicaliste indiquait appeler « toutes les composantes démocratiques de notre département à se joindre à une contre-manifestation ce même jour, au même moment et au même lieu ».

L’appel à la manifestation « anti-Charlie » lui, ne concernerait que les musulmans. On n’y attend apparemment pas de catholiques, dont la religion est pourtant régulièrement la cible des caricaturistes de Charlie.

Aussi compréhensible soit la réaction des musulmans perturbés par ces dessins, l’organisation d’une telle manifestation ne peut que sembler inappropriée dans une période où le sujet est sensible.

Beaucoup de musulmans à Mayotte « se disent Charlie », non pour cautionner les caricatures, mais « pour défendre la liberté d’expression », comme nous l’exprimait un élu du conseil général récemment.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

  •  

Mayotte Source : le journal de Mayotte - Publié le 24/01/2015

Voir les commentaires

Publié le par Maman
Publié dans : #vie quotidienne

Double Anniversaire

Joyeux Anniversaire Estelle et Laura

Happy Birthday les filles ! Happy Birthday les filles ! Happy Birthday les filles !!!!

Depuis leur naissance, c'est le même rituel, Estelle et Laura partagent tout :

- le même anniversaire

- le même gâteau

- les mêmes bougies

Mais en revanche, ce qu'elles peuvent multiplier par deux, ce sont :

- les cadeaux

-  les fous rires

-  et le plus important : les amis !

Nous vous souhaitons un joyeux anniversaire

Papa et maman

Joyeux Anniversaire Estelle et Laura

6 mois.

Les reconnaissez vous ?

Joyeux Anniversaire Estelle et Laura

21 ans

 Elles n'ont pourtant pas changé.

Toujours aussi jolies !!!

 

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #Actualités Mayotte.

Manifestation attentats

Publié le dimanche 11 janvier 2015 à 16:19
 

Pas évident de s’identifier à Charlie en terre musulmane. Si le combat contre l’intolérance avait rassemblé à Mamoudzou, peu de croyants, chrétiens ou musulmans, étaient présents. Parallèlement, une action est envisagée pour bouter le radicalisme hors de l’île.

Charlie en terre musulmane !!!

Beau rassemblement ce matin, 11 heures, place de la République à Mamoudzou. Beau, non pas gros. 600 personnes selon l’organisateur qu’est Roger Combarel, également secrétaire de CGT Educ’action, avaient répondu à ce rassemblement, lancé la veille, ralliant en métropole comme en outre-mer le mot d’ordre d’hostilité aux actes d’intolérances et de combat pour les valeurs démocratiques.

Si la spontanéité avait prévalu pour les rassemblements au lendemain des attentats, la réflexion a depuis fait son chemin. La grande majorité des participants au rassemblement était métropolitaine, bien peu de natifs de l’île s’étaient déplacés : « bien que je condamne fermement ces attentats, je ne suis pas Charlie », explique un de nos lecteurs.

Charlie en terre musulmane !!!

Et malgré le cercle parfait formé par les manifestants pour un hommage, le dialogue s’installe entre athées, musulmans, catholiques. El Mamouni Mohamed Nassur, porte parole du Grand Cadi, arbore une pancarte « Je suis Charlie », mais nuance : « je défends la liberté démocratique, mais celle-ci doit comprendre et respecter la vérité et la liberté de l’autre, sa liberté de vivre sa religion. Franchir les limites de la représentativité du prophète*, c’est atteindre la liberté de l’autre ».

Une explication auprès des élèves

D’autres appellent à regarder au delà de la caricature et du blasphème, que ce soit contre Allah ou le Christ, s’élever, « ça permet de garder sa vérité et de rire malgré tout de tout ! ».

Charlie en terre musulmane !!!

Une réflexion poussée est à mener, « notamment avec les scolaires », réclament les syndicats enseignants. La CGT Educ’action a notamment interpellé la vice-recteur de Mayotte pour qu’une explication ait lieu auprès des élèves « sur cet événement qui touche aux fondamentaux de notre démocratie, aux principes de liberté d’opinion et d’expression quel qu’en soient leurs formes ».

Une explication d’autant plus nécessaire que la grande majorité des élèves sont de religion musulmane, ce qui pourrait être une chance alors que le porte parole du Grand Cadi appelle à la formation des jeunes et moins jeunes pour lutter contre la radicalisation qui s’est déjà révélée sur l’île.

Des prêches pour jeunes désœuvrés

Charlie en terre musulmane !!!

La mosquée de Mtsapéré a en effet été, il y a peu, le lieu de prêche radicaux : « nous avons éloigné les responsables qui venaient des îles voisines », c’est à dire d’Union des Comores. « Le mahorais responsable de la mosquée s’est excusé, mais nous devons être vigilants », d’autant plus qu’un événement semblable s’est déroulé à Moinatrindri.

El Mamouni Mohamed Nassur n’y va pas par quatre chemin : « ces prêches racontent de fausses histoires sur le prophète et s’adressent à des jeunes désœuvrés ou des gens vivant dans la pauvreté matérielle ou spirituelle. Il faut donc remplir ces espaces, former les imams et les jeunes. Nous préparons un référentiel que nous allons proposer à l’Education nationale ». Ce serait une première pour une école laïque ! Mais Mayotte peut intelligemment innover dans beaucoup de domaines.

Après une minute de silence où étaient brandies les pancartes « Je suis Charlie », un cortège se formait autour du marché de Mamoudzou, avant de se disperser.

Un hommage qui pourrait inciter plus d’un à reprendre le flambeau, pardon le crayon, pour que perdurent ces caricatures qui dérangent mais dont la liberté a tellement besoin.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* En référence aux caricatures de Mahomet

Il reste encore du chemin à faire à Mayotte .

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #Actualités Mayotte.

Ce dimanche 11 janvier, nous sommes allés à Mamoudzou afin de participer à la manifestation pour Charlie.

Environ 300 personnes se sont retrouvées sur la place de La République de Mamoudzou.

En très grande majorité des métropolitains !!!

Je Suis Charlie
Je Suis Charlie

J'y étais.

Ils y étaient.
Ils y étaient.
Ils y étaient.

Ils y étaient.

Je Suis Charlie

Les manifestants

Je Suis Charlie

Les manifestants

Je Suis Charlie

Les manifestants

La rame symbolisant les années de galère à venir ...

Je Suis Charlie
Je Suis Charlie

A méditer !

Je Suis Charlie

Pas besoin de traduction !

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #île de La Réunion

Pour terminer ces vacances à La Réunion, quelques photos du cirque de Mafate, le plus sauvage des trois cirques et pour cause on ne peut s'y rendre qu'à pied. Le cirque est encerclé par des remparts et dominé par cinq sommets de plus de 2000 m.

Pour admirer le cirque de Mafate nous sommes montés jusqu'au belvédère du Maîdo à 2203m d'altitude, mais encore une fois, le soleil n'était pas au rendez-vous.

Le belvédère dans la brume

Le belvédère dans la brume

Le cirque de Mafate dans la brume matinale.
Le cirque de Mafate dans la brume matinale.
Le cirque de Mafate dans la brume matinale.
Le cirque de Mafate dans la brume matinale.

Le cirque de Mafate dans la brume matinale.

La veille de notre départ, nous avons visité le musée de Villèle. Cette demeure coloniale était la propriété d'une riche famille de planteurs: les Panon-Desbassayns. C'est l'une des rares de l'île ouverte au public. Elle a été revendue pour 1 franc symbolique en 1974 au département, restaurée puis transformée en musée; elle retrace l'histoire de la colonisation au travers de l'esclavagisme.

Ile de La Réunion : fin

La maison de maître de style "pondichérien" était au XIXe s le coeur d'une vaste et prospère plantation. Elle a résisté aux cyclones car les murs font 80 cm d'épaisseur.

Ile de La Réunion : fin

La varangue transformée en salon avec son magnifique parquet.

Ile de La Réunion : fin

La salle à manger avec son plafond à caissons.

Ile de La Réunion : fin

La chambre à coucher en tamarin de Ombline Desbassayns qui était une femme de caractère et une femme d'affaire avisée. Elle a dirigé son domaine d'une main de fer pendant presque un demi siècle, en terrorisant ses esclaves.

Ile de La Réunion : fin

Une fresque représentant Paul et Virginie. Le roman faisait partie du patrimoine familial, et Bernardin de Saint Pierre se serait inspiré du naufrage de la cousine de Mme Desbassayns pour écrire son roman.

Ile de La Réunion : fin

Pour clore cette visite, la chapelle pointue, bâtie en 1841 pour servir de lieu de culte à la famille et aux esclaves. En 1932, elle fut presque entièrement détruite par un cyclone et restaurée.

Ile de La Réunion : fin

Les vestiges de l'usine sucrière du domaine.

Ainsi s'achèvent nos vacances sur l'île de La Réunion.

Retour à Mayotte pour d'autres découvertes.

A bientôt.

M Christine

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #île de La Réunion

Après St Pierre, nous avons passé quelques jours à St Leu d’où nous avons découvert la côte ouest de l'île.

Notre gîte à St Leu avec piscine et vue sur la mer. Super !
Notre gîte à St Leu avec piscine et vue sur la mer. Super !Notre gîte à St Leu avec piscine et vue sur la mer. Super !

Notre gîte à St Leu avec piscine et vue sur la mer. Super !

La route du littoral.

La route du littoral
La route du littoral

La route du littoral

St Gilles, son port, sa marina, sa plage.

Le port de St Gilles
Le port de St Gilles
Le port de St Gilles

Le port de St Gilles

La marina
La marina

La marina

La plageLa plage
La plageLa plage

La plage

Boucan-Canot entre St Paul et St Gilles avec sa magnifique plage, considérée comme l'une des plus belles de La Réunion. Avec ses restaurants, ses hôtels de luxe et ses kite surfeurs.

Les cafés et les restaurants
Les cafés et les restaurantsLes cafés et les restaurants
Les cafés et les restaurants

Les cafés et les restaurants

La pause déjeuner. Il faut prendre de l'avance pour Mayotte !!!La pause déjeuner. Il faut prendre de l'avance pour Mayotte !!!

La pause déjeuner. Il faut prendre de l'avance pour Mayotte !!!

La plage
La plage
La plage
La plage

La plage

Les kite surfeurs
Les kite surfeurs
Les kite surfeurs

Les kite surfeurs

L'hôtel quatre étoile, nous n'avons pas testé !
L'hôtel quatre étoile, nous n'avons pas testé !
L'hôtel quatre étoile, nous n'avons pas testé !

L'hôtel quatre étoile, nous n'avons pas testé !

Et pour finir, le marché de St Paul, un des plus importants de l'île.

Vacances à La Réunion : la côte ouestVacances à La Réunion : la côte ouest
Vacances à La Réunion : la côte ouestVacances à La Réunion : la côte ouest
Vacances à La Réunion : la côte ouestVacances à La Réunion : la côte ouest

Voila pour aujourd'hui, à demain pour la suite.

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #île de La Réunion

Le 31 décembre nous sommes monté à Cilaos. La route pour accéder au cirque comporte 400 virages sur 30 km, elle est dangereuse avec des passages étroits et il ne faut pas hésiter à utiliser le klaxon.

Les premiers habitants du cirque furent les esclaves marrons qui y trouvèrent refuge avec leur famille. Ils vivaient de la chasse et du maraichage. Leur présence rendant toute installation des colons impossible, une traque fut lancée au 18e s qui aboutit à l'extermination de plusieurs centaines de noirs. Les blanc commencèrent alors à s'installer dans le cirque.

Les nuages étaient présents ce jour-là mais j'ai tout de même fait quelques photos.

Le Cirque de Cilaos
Le Cirque de Cilaos
Le Cirque de Cilaos
Le Cirque de Cilaos
Le Cirque de Cilaos

Le Cirque de Cilaos

Le village de Cilaos
Le village de CilaosLe village de Cilaos
Le village de Cilaos

Le village de Cilaos

Qelques cases créoles du village de Cilaos
Qelques cases créoles du village de CilaosQelques cases créoles du village de Cilaos
Qelques cases créoles du village de CilaosQelques cases créoles du village de Cilaos
Qelques cases créoles du village de CilaosQelques cases créoles du village de Cilaos

Qelques cases créoles du village de Cilaos

Une épicerie à l'ancienne ou on trouve de tout. Incroyable !
Une épicerie à l'ancienne ou on trouve de tout. Incroyable !Une épicerie à l'ancienne ou on trouve de tout. Incroyable !Une épicerie à l'ancienne ou on trouve de tout. Incroyable !
Une épicerie à l'ancienne ou on trouve de tout. Incroyable !Une épicerie à l'ancienne ou on trouve de tout. Incroyable !

Une épicerie à l'ancienne ou on trouve de tout. Incroyable !

Cilaos, le paradis des randonneurs

Cilaos, le paradis des randonneurs

Le Cirque de CilaosLe Cirque de Cilaos
La route d'accès à CilaosLa route d'accès à Cilaos

La route d'accès à Cilaos

Et comme c'était le réveillon du Jour de l'An, un aperçu du monde sur la plage de St Pierre et du feu d'artifice.

Dès le matin, chaque famille réserve sa place sur la plage. Rien ne manque : le barnum où la toile de tente, la table, les chaises, les hamacs, le lit pour bébé, la glacière, le barbecue et nous avons même vu le petit congélateur. Sans oublier les victuailles et le rhum évidemment !!!

Car il faut tenir la nuit. Bref, une super ambiance. Les réunionnais ont le sens de la fête.

Le Cirque de CilaosLe Cirque de Cilaos
Le Cirque de CilaosLe Cirque de Cilaos
Le Cirque de CilaosLe Cirque de Cilaos
Le Cirque de CilaosLe Cirque de Cilaos

Suite peut-être demain.

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #île de La Réunion

De Saint Pierre nous n'avons pas voulu rater l'attraction numéro un de l'île : le Piton de la Fournaise. Le Piton de la  Fournaise est un volcan effusif qui produit de la lave incandescente à 1150 degrés. Il n'est donc pas dangereux sauf lorsque les coulées envahissent les lieux habités.

Pour y aller, une seule route. Du pas de Bellecombe (situé à 2311 m) on emprunte un escalier à flan de rempart (la descente pas mal, mais je ne vous raconte pas la montée !!! ) pour descendre dans l'enclos Fouqué. puis on passe près du cratère du Formica-Léo (2311 m) apparu en 1753. Et à partir de là, il ne reste plus que 3 heures de marche pour parvenir à la plate-forme d'observation située à 2632 m d'ou l'on a rien vu !!!

Nous sommes partis à 6 h du matin de St Pierre, dans les nuages, sous la pluie et dans le brouillard en espérant jusqu'au bout que le temps allait s'éclaicir !!! J'avais pourtant pris la météo la veille au soir et elle annonçait ciel bleu et quelques nuages !!! Ceux qui sont partis à 4 h du matin n'ont pas eu plus de chance ce jour-là.

La marche est donnée pour être difficile, (vrai) avec 430 m de dénivelé, 5h minimum aller/retour.

Nous avons suivi le chemin violet pour arriver à la plate-forme d'observation.

Nous avons suivi le chemin violet pour arriver à la plate-forme d'observation.

L'escalier à flan de rempart dans le brouillard, et la falaise ou est accroché l'escalier, vue de loin.
L'escalier à flan de rempart dans le brouillard, et la falaise ou est accroché l'escalier, vue de loin.
L'escalier à flan de rempart dans le brouillard, et la falaise ou est accroché l'escalier, vue de loin.

L'escalier à flan de rempart dans le brouillard, et la falaise ou est accroché l'escalier, vue de loin.

Cratère du Formica Léo; Sur le retour il y a eu une petite éclaircie. Oups! le brushing !
Cratère du Formica Léo; Sur le retour il y a eu une petite éclaircie. Oups! le brushing !Cratère du Formica Léo; Sur le retour il y a eu une petite éclaircie. Oups! le brushing !

Cratère du Formica Léo; Sur le retour il y a eu une petite éclaircie. Oups! le brushing !

La lave en gratonsLa lave en gratons

La lave en gratons

La lave cordéeLa lave cordée

La lave cordée

La lave
La lave
La lave

La lave

Le balisage blanc, dont il ne faut pas s'éloigner, au risque de se perdre.
Le balisage blanc, dont il ne faut pas s'éloigner, au risque de se perdre.

Le balisage blanc, dont il ne faut pas s'éloigner, au risque de se perdre.

Les coulées de laveLes coulées de lave
Les coulées de laveLes coulées de lave

Les coulées de lave

Le clou du spectacle : la vue panoramique.
Le clou du spectacle : la vue panoramique.

Le clou du spectacle : la vue panoramique.

Et voilà, nous avons une bonne excuse pour retourner à La Réunion. Revoir le volcan par beau temps !!!

La suite demain.

Voir les commentaires

Publié le par M Christine
Publié dans : #île de La Réunion

De St Pierre nous sommes allés à la découverte de la côte sud-est, plus sauvage, jusqu'à St Benoît. Les falaises remplacent les plages, les villages sont plus modestes et la lave est très présente. On entre sur le territoire du volcan : le Piton de la Fournaise.

Les coulées de laveLes coulées de lave
Les coulées de laveLes coulées de lave
Les coulées de laveLes coulées de lave

Les coulées de lave

A Piton Ste Rose, en 1977, une coulée de lave a traversé le village. puis s'est arrêtée devant l'église avant de la contourner. En fait si la lave a épargné l'église, c'est pour une simple raison physique. Tout obstacle provoque la séparation du flux de lave en deux et sa reformation derrière l'obstacle. Bref, pas de miracle !!! Mais depuis l'église a été baptisée Notre-Dame-des-Laves.

Notre Dame des Laves. Impressionnant !
Notre Dame des Laves. Impressionnant !
Notre Dame des Laves. Impressionnant !
Notre Dame des Laves. Impressionnant !
Notre Dame des Laves. Impressionnant !

Notre Dame des Laves. Impressionnant !

L'anse des cascades. Photo unique, ce jour-là, j'ai eu une panne de batterie !

Vacances à La Réunion : le Sud sauvage

Et pour terminer cet article, quelques unes des fleurs que nous avons admirées dans la nature, dans les jardins où sur les marchés.

Vacances à La Réunion : le Sud sauvageVacances à La Réunion : le Sud sauvage
Vacances à La Réunion : le Sud sauvageVacances à La Réunion : le Sud sauvage
Vacances à La Réunion : le Sud sauvageVacances à La Réunion : le Sud sauvage
Vacances à La Réunion : le Sud sauvageVacances à La Réunion : le Sud sauvage
Vacances à La Réunion : le Sud sauvageVacances à La Réunion : le Sud sauvage
Vacances à La Réunion : le Sud sauvage
Vacances à La Réunion : le Sud sauvageVacances à La Réunion : le Sud sauvage
Vacances à La Réunion : le Sud sauvageVacances à La Réunion : le Sud sauvage

La suite de notre voyage, très rapidement, car à Mayotte, la saison des pluies est arrivée. Et là : il pleut, il pleut, il pleut. Bref, j'ai le temps !!!

Voir les commentaires

1 2 > >>