Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allier à Mayotte

Allier à Mayotte

Vie quotidienne d'expatriés à Mayotte pour la famille et les amis.

Publié le par M Christine
Publié dans : #île de La Réunion

Pour terminer ces vacances à La Réunion, quelques photos du cirque de Mafate, le plus sauvage des trois cirques et pour cause on ne peut s'y rendre qu'à pied. Le cirque est encerclé par des remparts et dominé par cinq sommets de plus de 2000 m.

Pour admirer le cirque de Mafate nous sommes montés jusqu'au belvédère du Maîdo à 2203m d'altitude, mais encore une fois, le soleil n'était pas au rendez-vous.

Le belvédère dans la brume

Le belvédère dans la brume

Le cirque de Mafate dans la brume matinale.
Le cirque de Mafate dans la brume matinale.
Le cirque de Mafate dans la brume matinale.
Le cirque de Mafate dans la brume matinale.

Le cirque de Mafate dans la brume matinale.

La veille de notre départ, nous avons visité le musée de Villèle. Cette demeure coloniale était la propriété d'une riche famille de planteurs: les Panon-Desbassayns. C'est l'une des rares de l'île ouverte au public. Elle a été revendue pour 1 franc symbolique en 1974 au département, restaurée puis transformée en musée; elle retrace l'histoire de la colonisation au travers de l'esclavagisme.

Ile de La Réunion : fin

La maison de maître de style "pondichérien" était au XIXe s le coeur d'une vaste et prospère plantation. Elle a résisté aux cyclones car les murs font 80 cm d'épaisseur.

Ile de La Réunion : fin

La varangue transformée en salon avec son magnifique parquet.

Ile de La Réunion : fin

La salle à manger avec son plafond à caissons.

Ile de La Réunion : fin

La chambre à coucher en tamarin de Ombline Desbassayns qui était une femme de caractère et une femme d'affaire avisée. Elle a dirigé son domaine d'une main de fer pendant presque un demi siècle, en terrorisant ses esclaves.

Ile de La Réunion : fin

Une fresque représentant Paul et Virginie. Le roman faisait partie du patrimoine familial, et Bernardin de Saint Pierre se serait inspiré du naufrage de la cousine de Mme Desbassayns pour écrire son roman.

Ile de La Réunion : fin

Pour clore cette visite, la chapelle pointue, bâtie en 1841 pour servir de lieu de culte à la famille et aux esclaves. En 1932, elle fut presque entièrement détruite par un cyclone et restaurée.

Ile de La Réunion : fin

Les vestiges de l'usine sucrière du domaine.

Ainsi s'achèvent nos vacances sur l'île de La Réunion.

Retour à Mayotte pour d'autres découvertes.

A bientôt.

M Christine

Commenter cet article

JF G 27/01/2015 21:47

Toujours en vacances, quoi ...

M Christine 28/01/2015 08:17

Jaloux !!!

domi 11/01/2015 10:12

Merci pour ce partage de votre voyage, ça donne vraiment envie, dommage que l'E.N. ait mélangée les bulletin d'affectation :-). Merci à Cricri pour son appel, très sympa. Te quiero mucho. Et quand même encore une fois : bloavez mad ...kenavo ar henta !!!