Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allier à Mayotte

Allier à Mayotte

Vie quotidienne d'expatriés à Mayotte pour la famille et les amis.

Publié le par M Christine
Publié dans : #la flore et la faune

Pour Lana et Louis quelques photos des makis, l'animal emblématique de Mayotte.

Les ancêtres de l'actuel maki de Mayotte, viennent de Madagascar, dont toutes les espèces connues de lémuriens sont originaires.

Mais on ne sait pas depuis combien de temps une population de lémuriens vit à Mayotte. Ils ont été introduits par l'homme. Certainement transportés comme animaux domestiques par les Arabes. Le maki de Mayotte provient certainement d'une population de lémuriens bruns.

Un maki sur la varangue.
Un maki sur la varangue.Un maki sur la varangue.
Un maki sur la varangue.

Un maki sur la varangue.

En 1974, il y avait à Mayotte 50 000 makis. En 2008, l'île n'en comptait plus que 26 000. La déforestation est la cause de cette diminution dramatique. 37% de la forêt ayant diminué pendant cette période. Actuellement 150 ha de forêt disparaissent chaque année.

La déforestation à Mayotte.
La déforestation à Mayotte.

La déforestation à Mayotte.

Les makis vivent en groupe de plusieurs mâles adultes associés à plusieurs femelles adultes, ou un mâle central joue un rôle tout particulier, comme principal géniteur mais aussi comme régulateur des conflits.

Les makis
Les makis
Les makis
Les makis
Les makis

Les makis sont des animaux frugivores et folivores. Ils mangent de préférence les fruits mais n'hésitent pas à compléter leur régime alimentaire en saison des pluies et surtout en saison sèche par des feuilles.

Les makis

Ils consacrent 15% de leur temps à s'alimenter. Le matin avant le lever du soleil (on les entend d'ailleurs très bien sous nos fenêtres) jusqu'en fin de matinée, puis de la fin d'après-midi jusqu'au coucher du soleil. Entre ces périodes, ils se reposent.

Les makis

Ils adorent la mangue, la papaye, le fruit du jacquier et la pomme cannelle. Les fruits sont consommés avant d'être totalement mature. On se rassure, vu le nombre de manguiers sur l'île il nous en reste toujours suffisamment !

Regarde Lana, ton papi donne à manger aux makis. Et même pas peur !!!

Les makis
Les makis
Les makis

Nous avons appris depuis qu'il ne faut pas donner à manger aux maquis. Ce sont des animaux sauvages capables de se nourrir seuls. Leur donner à manger modifie leur régime alimentaire et peut leur causer des ennuis de santé. Ils deviennent moins farouches (nous l'avons vérifié, un maki est rentré dans la maison pour chaparder de la papaye ), moins aptes à chercher eux-mêmes leur nourriture. Ils limitent leur déplacement et ont tendance à grossir. Les makis peuvent aussi transmettre des parasites à l'homme et il peut y avoir des cas de morsures.

Les makis

Les makis de Mayotte s'accouplent de fin avril à début juin et les petits naissent entre septembre et novembre. Le jeune maki naît les yeux clos et consacre la plupart de son temps à dormir en travers du ventre de sa mère qui le nourrit, le transporte et le protège.

Les jeunes makis sont sevrés à l'âge de 5 mois. Ils sont alors capables de se débrouiller seuls pour se nourrir et se déplacer. Ils prennent alors de l'assurance, explorent les alentours et quittent de plus en plus souvent le dos de leur mère.

Les makis
Les makis
Les makis
Les makis
Les makis
Les makis
Les makis
Les makis
Les makis

Le destin du maki de Mayotte est depuis toujours lié à celui des mahorais. Le lémurien brun a tenu une place importante dans la culture mahoraise. Un conte bushi évoque la métamorphose de l'homme en lémurien à la suite de la transgression d'un interdit. Le lémurien est représenté comme une créature de Dieu que l'on respecte. Aujourd'hui, les croyances traditionnelles qui classaient les lémuriens parmi les espèces interdites à la chasse et à la consommation ne sont plus respectées.

Le lémurien de Mayotte est aujourd'hui considéré comme un nuisible au fur et à mesure que la forêt diminue au profit des espaces agricoles.

Quelques règles à respecter pour protéger les makis :

- préserver la forêt.

- ne pas les déranger.

- ne pas donner à manger.

- ne pas abandonner son chien sur l'île.

sources : Univers Mahoré (la revue de Mayotte février 2012)

Commenter cet article

domi 11/01/2015 10:07

Alors, cricri, tu as vraiment pris le "maki" !?! :-))

JF G 26/12/2014 11:06

A défaut de commentaires sur les maki on vous souhaite une bonne année à Mayotte. Du travail mais pas trop tout de même, sous les tropiques il faut aller doucement-doucement...Par contre on souhaite d'user vos maillots de bains et vos chaussures de rando !

Bises à Marie-Christine et une tape dans le dos à Christian.

JF G