Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allier à Mayotte

Allier à Mayotte

Vie quotidienne d'expatriés à Mayotte pour la famille et les amis.

Publié le par M Christine
Publié dans : #Actualités Mayotte.

Mayotte, île de l'océan Indien est le plus musulman des départements français. Entre l'école laïque et la mosquée la majorité des habitants pratiquent leur religion en accord avec les lois de la République.

Mayotte compte environ 95% de musulmans.

Avec ses 360 mosquées, Mayotte l'Africaine vit au rythme des grandes fêtes de l'Islam : Maoulida, la naissance du prophète ; Miradj, son ascension ; Aïd-al-Kébir, le sacrifice d'Abraham et surtout Aïd-al-fitr qui clôt le mois du Ramadan.

L'Islam impose 5 devoirs : la profession de foi, les 5 prières quotidiennes, l'aumône, le jeûne du mois de Ramadan et le pèlerinage à la Mecque, au moins une fois dans sa vie dans la mesure du possible.

L'Islam à Mayotte : tranquille, jusqu'à quand ?

A Mayotte l'Islam cohabite enfin avec l'animisme.

La caractéristique de l'Islam à Mayotte est d'être Africain et tolérant. Les recensements effectués laissent supposer qu'une bonne partie de la population était encore animiste après 1841. Les esclaves africains ont probablement gardé leurs propres traditions et l'usage de vocables musulmans ne s'est généralisé qu'à partir de la fin du XIXe siècle.

L'Islam s'est donc adapté aux mahorais, d'ailleurs les femmes ne sont pas voilées elles portent un châle coloré noué de différentes manières sur la tête et les enfants ont souvent autour du cou un talisman contenant un verset du Coran.

A Mayotte, l'islam a donc un visage tranquille. Les fêtes du calendrier musulman viennent s'ajouter aux jours fériés nationaux. Et pendant le jeûne du ramadan, les administrations adaptent tout naturellement leurs horaires de travail.

Femmes mahoraises.
Femmes mahoraises.

Femmes mahoraises.

      Mais pour combien de temps encore ?

 

 

     Cet islam radical qui inquiète Mayotte .

Islam Mayotte
Islam Mayotte

Une cérémonie a rassemblé des dizaines d’enfants dimanche à Mamoudzou

Ce dimanche 26 octobre 2014, "un gros milliers de personne s’est rassemblé sur la place de la mairie à Dzaoudzi-Labattoir pour fêter le nouvel an musulman (1436-Mouharram) coïncidant cette année avec le retour des Hadjs de La Mecque", relate France Mayotte Matin ce lundi 27 octobre. Mais le quotidien évoque également un autre rassemblement, "en plein coeur de Mamoudzou", où une cérémonie a rassemblé des dizaines d’enfants, qui ont défilé "comme s’il s’agissait d’un bataillon bien entraîné", reprenant notamment un chant qui "est employé par les membres de l’Etat islamique". Selon France Mayotte Matin, "il s’agit bien d’un autre islam, plus noir, plus dur, plus strict avec une lecture du Coran et une interprétation qui n’étaient pas connues et qui fait immédiatement penser à ce qu’il est permis de voir dans d’autres pays, au Yémen, en Irak..."

Islam Mayotte
Islam Mayotte

Pour France Mayotte Matin, le spectacle auquel ont pu assister certains habitants de Mamoudzou ce dimanche matin fait "froid dans le dos". Le journal décrit ainsi "des dizaines et des dizaines d’enfants, tous habillés de la même manière, turban rouge et blanc sur la tête pour les garçons, tunique noire intégrale et châle blanc pour les filles." Des enfants "tous alignés, en rangs parfaitement ordonnés, face à leurs imams formés en Syrie, filles et garçons bien séparés", qui "ont reconnu leurs mentors avec un salut militaire, tels des petits soldats présentant leur respect à leur commandant en chef", poursuit le quotidien mahorais.

Un témoin raconte : "J’ai cru que c’était un cauchemar quand j’ai vu ça. Voir des enfants défiler avec des tenues militaires, des propos qu’ils chantent en arabe qu’ils ne comprennent pas. Ils disent pourtant qu’ils sont les enfants de dieu et appellent au jihad. Ils disent que quand ils seront appelés ils iront faire la guerre sainte."

Islam Mayotte
Islam Mayotte

France Mayotte Matin indique que cette cérémonie a été organisée par Moussa Hadam, responsable de l’école coranique des Manguiers. Ce dernier a voulu se montrer rassurant : "Quand nous parlons de jihad, nous ne parlons pas de guerre dans certains pays. Le jihad c’est bien autre chose dans l’islam. Il s’agit de faire le jihad dans ta maison, en toi-même, ce sont tes actes en faveur des autres et du bien."

Mais pour le journal mahorais, "il s’agit bien d’un autre islam, plus noir, plus dur, plus strict avec une lecture du Coran et une interprétation qui n’étaient pas connues et qui fait immédiatement penser à ce qu’il est permis de voir dans d’autres pays, au Yémen, en Irak..."

Ce vendredi 24 octobre, le journal révélait que quatre Mahorais étaient partis faire le jihad en Syrie. Ils auraient pris la direction de la frontière syrienne en passant par les Comores, la métropole et la Turquie.

océan indien Source : www.ipreunion.com - Publié le 28/10/2014 à 05h00, mis à jour à 10:00

France Mayotte Matin n°973 du 27 octobre 2014

Islam Mayotte

Islam Mayotte

Bonne lecture et bons commentaires.

Commenter cet article

zaza 05/12/2014 21:31

super mayotte garde sa foi

zaza 05/12/2014 21:32

les gens ne savent pas l histoire de mayotte et juge coome cela elle sa tradition et faut respecter je pense qu elle afait pas mal de concession

marton 23/11/2014 11:59

Les chaines d'infos tournent en boucle sur ce sujet.Interviews de parents dont l'enfant est parti en Syrie, sondages à faire froid dans le dos sur le profil a priori sans problème de ces jeunes issus de milieux divers et a majorité non religieuse, non délinquants... Bref un sujet qui déchaîne les passions en ce moment.

Domi 22/11/2014 09:47

Je pense qu'il faut éviter l'amalgame entre Islam, religion de paix comme les deux autres monothéistes et l'intégrisme qui sévit ou a sévi dans chacune d'elle. Même si quelques uns applaudissent quand d'autres sont assassinés, il y en a qui professent sans fléchir et contre toute attente que seule l'espérance est raisonnable.Ces ados endoctrinés ne sont-ils pas les premières victimes et témoins d'une profonde crise culturelle ? Quand la société n'annonce plus rien, elle prend le risque de laisser la place à ceux qui promettent le paradis au ciel contre l'obéissance aveugle ici bas. Cela pose questions. Évitons les réponses trop rapides, le mal est profond. La promesse d'un monde plein de produits à consommer fait place à un monde vide de sens. Et nous que disons nous ? Qu'espérons-nous ?

JF 11/11/2014 18:13

D'ici à ce que Christian revienne en djellaba...et Marie-Christine voilée !!!!

Ceci dit c'est bien triste et il ne faut pas trop se voiler la face, dans certain quartier de la métropole c'est idem !

Laura 07/11/2014 23:09

C'est ce qu'on appelle du lavage de cerveau en beauté !!